Un sport complet

Les programmes de cross-training sont le plus souvent conçus pour solliciter l’ensemble du corps : le travail en « full body », c’est à dire que le corps en entier sera utilisé pour effectuer les mouvements et les exercices proposés. Il est intéressant d’un point de vue de l’équilibre musculaire global, d’autant plus que le système cardio-vasculaire est aussi grandement stimulé.

Les biens-faits physiologiques 

En termes de dépense énergétique dans un premier temps, vous allez solliciter beaucoup de muscles durant votre séance. D’autant plus que de nombreux exercices en mobilisent plusieurs simultanément : mouvements polyarticulaires (squats, pompes, développé couché, burpees…), il va y avoir plusieurs articulations qui vont être mise sous tension entraînant ainsi l’action de différents muscles.

Le muscle étant le principal brûleur de calories : plus j’en sollicite, plus j’en brûle !

C’est le processus de « l’after-burn effect », ça vous parle ? 

C’est l’excès de consommation d’oxygène après l’exercice. Par ce terme « l’after-burn effect » (ABE) semble complexe à comprendre, mais la notion est très simple. Pendant l’effort, vos muscles subissent des micro-déchirures; rien de grave ne vous inquiétez pas. Le corps est intelligent car il va mettre en jeu un mécanisme d’adaptation pour se résorber et réparer les tissus musculaires abîmés. En effet, vous allez continuer de brûler (en quantité limité) des calories après votre entraînement, même assis derrière votre bureau ! Plus l’effort sera intense et plus l’ABE sera important et augmentera ainsi votre métabolisme de base (le nombre de calories brûlées au repos).

Coordination et souplesse musculaire

Nous l’avons vu précédemment, le cross-training est souvent organisé autour d’exercices polyarticulaires qui nécessitent de coordonner plusieurs muscles pour réaliser correctement vos mouvements (squats, burpees…).

Ces exercices sont excellents pour la coordination intra et intermusculaire, ainsi que la souplesse musculaire qui est un facteur de performance et de préservation face aux risques de blessures.

Biens-faits psychologiques

De nombreuses études attestent des biens-faits psychologiques de l’entraînement à haute intensité.

C’est scientifique, tout d’abord : la dopamine (neurotransmetteur associé au circuit nerveux) est activée.

Un effort à haute intensité va accentuer sa libération et fournir en fin de séance le plaisir de l’effort réalisé.

La satisfaction du devoir accompli, le dépassement de soi, la progression à force de répétitions et le sentiment de compétence d’être allé(e) jusqu’au bout vont stimuler l’estime de soi, qui est en perpétuelle évolution !

Avez-vous déjà ressenti cette sensation de fierté et d’avoir accompli quelque chose d’important ? 

Cela vous donne de l’énergie pour la journée !

Les différentes théories de la motivation précisent que cet effort doit être de difficulté optimale pour que vous en tiriez satisfaction, car s’il est trop facile, il n’aura aucun effet sur votre mental et s’il est trop difficile, vous abandonnerez.

La fin de la lassitude

L’avantage du cross-training est que les possibilités sont infinies, tant du point de vue des formats que des exercices.

Ceci rejoint le précédent point car la lassitude est un facteur prépondérant dans la perte de motivation.

La routine s’installe et fait naître l’ennui et l’abandon de la pratique qui s’en suit.

C’est un des autres points forts du cross-training : surprendre les sportifs à chaque séance, ce qui a un impact psychologique indéniable sur le maintien de la motivation !

Gain de temps

On en vient à présent sur l’aspect temporel comme le gain de temps pour une pratique efficace. En moins d’une heure d’activité, c’est suffisant pour avoir un impact physiologique et vous changer les idées en même temps.

Comme les exercices s’effectuent à haute intensité, il n’est pas forcément nécessaire (tout dépend du niveau) d’aller plus loin qu’une bonne séance de 45 minutes.

De quoi parfaitement « rentabiliser » votre emploi du temps journalier !

Difficulté optimale 

La programmation de type cross-training à l’avantage de pouvoir sans aucun problème, gérer les différences de niveaux de chacun. En effet, le coach peut aisément moduler le nombre de répétitions, la durée ou encore la charge à utiliser en fonction des niveaux de pratique. Cette gestion de l’hétérogénéité est fort appréciable car elle vous permet de pratiquer avec n’importe qui et qu’importe son expertise; des adaptations sont toujours possibles !

Moment de partage et de solidarité

Tous les pratiquants vous le diront : bien que vous soyez seul à pousser, sauter, soulever… vous serez constamment soutenu(e) pendant vos séances, que ce soit par le coach, par votre partenaire ou par tous les pratiquants !

Cet aspect « communauté » est un vrai point fort car tout le monde se tape dans les mains, se félicite et s’encourage.

La solidarité dans l’effort comme on l’aime !

De plus, nous observons ainsi que les liens se resserrent car nous endurons les mêmes difficultés : on « souffre » ensemble. Un sport individuel certes… mais qu’on est loin de pratiquer seul(e) ! 

Que dire de plus sur le cross-training ? Un sport efficace, économique, rentable et grâce auquel votre corps vous remerciera !

 Il n’est pas aisé de franchir le cap pour se mettre dans le rouge et vous ne pourrez plus vous en passer par la suite.

 

Partagez12
Partagez
Tweetez